French (Fr)Български (България)
Accueil Publications Regards et analyses Politique colloque 10-11 mai 2010

Présentation des participants bulgares

Pour l’Union des Forces Démocratiques (SDS)

colloque 10-11 mai 2010

Jeliou JELEV : Philosophe (PhD), ancien dissident (condamné à 7 ans de relégation en province), cofondateur et président du mouvement de l’Union des Forces Démocratiques (SDS) (1989-91), Co-président (SDS) de la « table ronde », président de la République de Bulgarie (1990-1997), actuel président du « Club politique des Balkans » et de la « Fondation Jeliou JELEV » ; auteur de nombreux ouvrages comme Le fascisme, éditions Rousseau, Genève, 1993, 204p. ; v goliamata politika [Dans la grande politique], éditions Troud, Sofia, 1998, 335p. (traduit en français sous le titre : Bulgarie, terre d’Europe. La politique étrangère de la Bulgarie post-communiste, (traduit du bulgare par R. Mihailova et T. Mileva, préface d’A. Lamassoure), éditions Frison-Roche, 1998, 217p.), Veupréki vsitchko – Moyata polititcheska biografia, [Malgré tout - ma biographie politique], (ISBN : 954-529-427-2), édition Colibri, Sofia, 2005, 637p.

  

Dimitar LOUDJEV : Historien (PhD), professeur à l’Institut d’histoire de l’Académie des sciences et à l’Université de Sofia ; cofondateur du SDS et vice-président de son Conseil de coordination, membre de la « Table ronde » et du « groupe de contact » ; Ancien député (1990-2001) ; Vice-Premier ministre et ministre de la Défense (1991-92), auteur de l’ouvrage « Revolutsiata v bulgaria 1989-1991 », Vol.1 : « nejnata 1989 i neynoto vreme » [La révolution en Bulgarie 1989-1991, vol. 1 : « l’année douce » 1989 et son temps], éditions Dr. Ivan Bogorov, (ISBN : 978-954-316-068-6), Sofia, 2008, 407p. ;

                                                        

 

 Petko SIMEONOV : Sociologue (PhD) à l’Académie des sciences et professeur à l’Université de Plovdiv, vice-président du Conseil de coordination du SDS, membre de la « Table ronde » ; Ancien député ; auteur de nombreux ouvrages sur la transition bulgare comme « 1989-1990 Goliamata promiana – Opit za dokument » [1989-1990 Le grand changement – Tentative de document], éditions Bulgarski Pisatel, (2e édition), ISBN-13 : 978-954-443-496-0, Sofia, 2005, 1031p. et Klub – Klub na podkrepa na glasnosta i preoustroïstvoto v Bulgaria – Federatsia na kluboveté na glasnost i democratsia – federatsia na klubovété za democratsia (3 neomvri 1988 - 3 noemvri 1991). [Le club – Club de soutien à la glasnost et à la perestroïka en Bulgarie – Fédération des clubs pour la glasnost et la perestroïka – Fédération des clubs pour la démocratie, (3 novembre 1988 - 3 novembre 1991] , Sestavitel, vevédénié i obiasnitelni velejki : Petko Simeonov, [Recherche des documents, introduction et notes : Petko Simeonov] ; Fondation « Dr. Jeliou Jelev » (Collection présidentielle), (ISBN : 978-954-91142-6-3), éditions Faber, Veliko Tarnovo, 2009, 739p.

 

 

Pour le Parti Communiste Bulgare (BKP)

devenu Parti Socialiste Bulgare (BSP)

  

Alexander LILOV : Philosophe (PhD) ; Professeur à l’Université de Sofia Saint-Clément d’Ohrid (chaire de Philosophie, éthique et esthétique) ; Membre et secrétaire du Bureau Politique du Comité Central du BKP (1972-1983) ; Membre-correspondant à l’Académie des Sciences Bulgare (1985), Directeur de l’Institut des théories sociales contemporaines (1983-1990). Après la mort de Brejnev, il écrit un article intitulé Marx et le marxisme à l’épreuve de la contemporanéité qui lui vaut l’exclusion du Polit-bureau. Après la destitution de Todor Jivkov, le 10 novembre 1989, il est élu Secrétaire général du BKP. Il le reste jusqu’en 1991. Co-président de la « Table ronde », membre du parti socialiste bulgare (BSP) ; Rédacteur en chef de la revue « Ponedelnik » (revue de théorie, de politique et de culture) ;

  

Gueorgui PIRINSKI : Economiste, dirigeant du BKP puis du parti socialiste (BSP), Co-président de la « Table Ronde » et membre du « groupe de contact », Vice-ministre et Premier vice-ministre du Commerce extérieur (1980-89), Vice-premier ministre (novembre 1989-février 1990 et août-décembre 1990), ministre des Affaires étrangères (1995-96), candidat socialiste à la présidence de la République (1996), député (1990-…), président de l’Assemblée nationale (2006-2009), Vice président de l’Assemblée nationale (2009-…) ;

 

 

 

 

Irina BOKOVA : Diplomate, membre du BKP puis du BSP, membre de la « Table Ronde » (représentante de l’Union démocratique des femmes), Député, ministre des Affaires étrangères (1996), candidate (BSP) à la vice-présidence de la République (1996), ambassadeur de Bulgarie en France (2005-09), Directrice générale de l’UNESCO (2009-…) ;

 

   

Universitaires

 

Dragomir DRAGANOV : Historien (PhD), professeur à l’Université de Sofia, Directeur de la Chaire d’histoire moderne et contemporaine (2005-2008) ; Conseiller des Présidents de la République (P. Mladenov (1990) et G. Parvanov (2007-2008), expert auprès de la « Table ronde », Député socialiste à la Grande Assemblée Nationale (Constituante) (1990-1991) puis de 1997 à 2001. Vice-président du Parti social-démocrate bulgare (2001-2005) ; éditorialiste au journal « 24 heures » depuis 1991.

 

 

  

Miroslava RADEVA : Sociologue (PhD), ancienne auditrice au CEVIPOF, chercheur en science sociale, Professeur à l’Université « Païsi Hilendarski » de Plovdiv, directrice de l’Institut de sondage MBMD. Parmi de nombreuses publications sur la vie politique bulgare, elle a publié, en français, « La transition vers la démocratie et les attitudes politiques des jeunes en Bulgarie », dans Raymond Hudon et Bernard Fournier (Dir.) Jeunesses et politique –2– Mouvements et engagements depuis les années 30, Presses de l’Université Laval, L’Harmattan, 1994, pp. 337-364. 

 

 

Antony TODOROV : Politologue (PhD), Professeur de science politique à la Nouvelle université bulgare de Sofia (NUB). Il a notamment publié en français : Y a-t-il démocratie sans participation. In : Krasteva A., Todorov A. (eds) Engagement citoyen. Nouvelle université bulgare, 2009, pp, 16-27 ; La Bulgarie: de la candidature au partenariat. In : Franck Ch. (ed.) Neuf parmi Vingt-Sept. Politique européenne des États membres de taille moyenne. Académie diplomatique de Vienne. Favorita papers 02/2008, pp.35-42 ; Todorov A. Discontinuités de la mémoire générationnelle: Diverses images du communisme. In : Jewsewicki B. Nimis E. Expériences et mémoire. Partager en français la diversité du monde. L’Harmattan, 2008 ; La Bulgarie (chap.4). In : De Waele J.-M., Magnette P. Les démocraties européennes. Armand Colin, Paris, 2008. pp. 69-86.

 

  

Interprètes

   

Raïna KARTCHEVA : Professeur de français à l’Université de Sofia, interprète officielle du président J. Jelev, auditrice à l’ENA (1993), conseillère (intégration européenne) du président de la République (1992-96), chef de département au ministère de la Défense (1998-2000), ministre plénipotentiaire à l’ambassade de Bulgarie à Bruxelles (2005) ;

 

 

 

 

Denitsa KOLEVSKA , ancienne élève du lycée national de langues et cultures anciennes de Sofia. Titulaire d’une licence de sciences du langage et d'une licence de Langues étrangères appliquée (LEA) anglais - russe de l'Université Montpellier 3 ; actuellement en Master 2 « Interprétation de conférence » à l'Ecole Supérieure d'Interprètes et de Traducteurs de Paris (ESIT).

 

 

 

   

Iva POPTCHEVA, titulaire d'une licence de chinois et d'une maitrise de la filière Hautes Etudes Internationales, spécialité « Relations Internationales », option Europe centrale et orientale de L’Institut national des langues et civilisations orientales de Paris (INALCO). Actuellement en Master 2 « Interprétation de conférence » à l'Ecole Supérieure d'Interprètes et de Traducteurs de Paris (ESIT).

  

  

Autres participants

(par ordre alphabétique)

   

 Daniel BOURMAUD, Professeur agrégé de Science Politique à l’Université Montesquieu Bordeaux IV. Directeur du Centre Montesquieu de Recherches Politiques (CMRP – GRECCAP). Champ privilégié d’investigations : Politique comparé, en particulier l’analyse des systèmes politiques émergents. Directeur du Master 2 Science politique, parcours recherche « Pensée et régimes politiques » et parcours professionnel « Sécurité globale », Université Montesquieu Bordeaux IV.

 

   

Jacques CHEVALLIER, Professeur agrégé de droit public et de sciences politiques, directeur du Centre d’études et de recherches de sciences administratives et politiques (CERSA) de l’Université Panthéon-Assas (Paris II).

 

 

 

   Philippe CLARET, Docteur d’Etat en Science politique, Maître de Conférences (HDR) à l’Université Montesquieu Bordeaux IV (Droit, Sciences politiques et sociales) et à l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux. Responsable de l’Equipe d’Etudes et de Recherches sur les Balkans au sein du Centre Montesquieu de Recherches Politiques (GRECCAP - CMRP, Université Bordeaux IV). Ses domaines de recherche concernent, principalement, l’analyse des processus de transition et de consolidation démocratique dans l’Europe post-communiste, en particulier dans les Etats de l’Europe du Sud-Est.

 

   

Stéphane COURTOIS, Directeur de recherche au CNRS, spécialiste de l’histoire du communisme. Cofondateur, avec Annie Kriegel, de la revue Communisme ; membre du laboratoire « Cultures et sociétés en Europe » (CNRS-Université de Strasbourg); coordinateur de nombreux ouvrages dont Le livre noir du communisme, Crimes, terreur, répression, Robert Laffont, Paris, 1997, Du Passé faisons table rase ! Histoire et mémoire du communisme en Europe, Robert Laffont, 2002, Les Logiques totalitaires en Europe, Éditions du Rocher, 2006, Le Jour se lève. L'héritage du totalitarisme en Europe, 1953-2005, Éditions du Rocher, 2006, Dictionnaire du communisme, Editions Larousse, Paris, 2007 ; Communisme et totalitarisme, Perrin, 2009.

 

  

Roland DUMAS, Ancien ministre des Affaires Etrangères du Président de la République, François Mitterrand, qu’il accompagne au cours de sa visite d’Etat en Bulgarie effectuée en janvier 1989. Il participe au « petit déjeuner » organisé par l’ambassade de France à Sofia entre le Président F. Mitterrand et douze dissidents dont le futur président de la République J. Jelev.

 

 

 

  

François FRISON-ROCHE, Docteur en science politique, Chargé de recherche (CNRS) au Centre d'études et de recherches de sciences administratives et politiques (CERSA) de l’Université Panthéon-Assas (Paris II) où il dirige et anime un séminaire sur « La réforme de l’Etat dans les pays postcommunistes ». Il enseigne à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) de Paris. Il dirige une « Chronique politique et juridique des pays postcommunistes de l’espace balkanique » à la Revue d’études politiques et constitutionnelles d’Europe de l’Est. De 1992 à 1996, détaché par le gouvernement français, il a été le conseiller du président J. JELEV.

 

  

Jean-Dominique GIULIANI, Président de la Fondation Robert SCHUMAN. Diplômé de l’Institut d’études politiques d’Aix en Provence et ancien auditeur à l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale ; ancien Secrétaire général du groupe de l’Union centriste au Sénat puis Directeur de cabinet du Président du Sénat, René Monory. Il a publié de nombreux ouvrages dont : Marchands d'influence, les lobbies en France, Le Seuil (Paris, 1991); Plaidoyer pour l'élargissement et Atlas des nouveaux membres, 2 tomes, Notes de la Fondation Robert Schuman (Paris, 2002); Quinze + Dix, le grand élargissement, Albin Michel (2003); L'élargissement de l'Europe, collection « Que sais-je », PUF (2004); Un Européen très pressé, Editions du moment (2008).

 

   

Yves MANVILLE, Conseiller des Affaires Etrangères. Il était en poste à l’ambassade de France à Sofia en 1989-1990 au moment du voyage du président François Mitterrand en Bulgarie puis des négociations de la Table Ronde. Il a ensuite occupé des fonctions diplomatiques en Iran, dans le Caucase, en Bosnie-Herzégovine, au Tadjikistan, au Burundi. Actuellement à la Sous-direction de l'Asie méridionale au ministère des Affaires Etrangères et Européennes, cellule Afghanistan.

 

 

   
Slobodan MILACIC, Professeur émérite de l’Université Montesquieu Bordeaux IV. Fondateur du Centre d’études et de recherches sur les Balkans (CEREB) ; Champ privilégié d’investigations : la théorie de la démocratie. Principaux thèmes des publications : Le « gouvernement d’opinion », la démocratie comme système des contre-pouvoirs, l’Etat de droit et la démocratie politique : synergies et tensions, le système partitocratique, le système idéocratique, les identités politiques et les identités globales, la culture politique et les autres, les transitions postcommunistes (problématiques juridiques, politiques et culturelles). Pour son éméritat, ses collègues lui ont offert des « Mélanges » intitulés : Démocratie et Liberté : tension, dialogue, confrontation », Bruylant, Bruxelles, 2008, 1180p.

  

 
Ilios YANNAKAKIS, historien, politologue, spécialiste du système  communiste. Maître de conférences à l’Université de Lille III où il enseigne les relations internationales. A vécu de 1949 à 1968 en Tchécoslovaquie. Après ses études universitaires, il enseigne l'histoire contemporaine à l'Université d'Olomouc et de Prague. Il participe activement au mouvement réformiste du « Printemps de Prague ». A la suite de l’invasion des troupes soviétiques en 1968, il se réfugie en France. En 1991, professeur invité à l'Université d'Olomouc et de Cluj (Roumanie).

 

 

David ZDROJEWSKI, Professeur certifié d’Histoire-Géographie. Chargé de Travaux Dirigés (licence) à l’Université d’Avignon ; Master de recherche d’études slaves, option polonais, Doctorant en Sciences politiques au Centre d’études de l’Europe médiane (CEEM) de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).